INTELLIGENCE ARTIFICIELLE & RH

D’un côté, des Cassandre nous annoncent un monde où l’Intelligence Artificielle (IA) aurait détruit un nombre incalculable d’emplois et donc transformé en profondeur la totalité de la société, et, de l’autre, des prophètes et gourous prédisent un monde idéal dans lequel l’Intelligence Artificielle nous aurait délivré des erreurs humaines et de ses faiblesses.

Comme toujours, lorsqu’une technologie prometteuse se démocratise massivement, peurs et fantasmes sont les leviers de celles et ceux qui ont, au fond, quelque profit à en tirer.

Pourtant, au-delà des engouements hâtifs, des rejets rétrogrades et des gesticulations aux intérêts bien compris, l’Intelligence Artificielle (et ses corollaires de robotisation, automatisation, etc.) se développe réellement de façon irrémédiable, offre des opportunités bien concrètes et présente une puissance qui, si elle n’est pas infinie, a des limites qu’on est encore très loin d’imaginer.

L’intelligence Artificielle nous pose la question de ce qu’est l’intelligence … artificielle ou pas !

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded.
I Accept

Le sujet du travail dans toutes ses dimensions et ce qui relève des métiers Ressources Humaines sont naturellement concernés par l’Intelligence Artificielle pour des raisons simples :

  • l’IA a des conséquences sur l’environnement et l’activité des entreprises,
  • l’IA transforme le travail et les conditions de son exercice,
  • l’IA ouvre un champs des possibles pour la fonction RH dans l’exercice de son propre métier.

Il est par conséquent nécessaire de s’y intéresser. Dans cette optique, ce dossier, qui s’enrichira régulièrement, vous propose quelques éclairages pour mieux comprendre ce sujet. Vous les trouverez ci-dessous organisés en sous-dossiers.

L’intelligence artificielle vise à reproduire l’intelligence humaine et s’appuie pour cela sur :
  • Des algorithmes pensés par des humains.
  • Qui se perfectionnent en apprenant.
  • Grâce aux données dont on les nourrit.

L’intelligence artificielle a une puissance presque infinie car elle s’améliore sans cesse en apprenant. Elle n’est pour autant pas intelligente au sens propre du terme, ne pouvant pas fondamentalement remettre en cause le cadre de référence qui est le sien.

Dans la vie professionnelle, comme dans la vie en général, le sujet de l’intelligence artificielle invite à s’interroger sur ce qu’est au fond l’intelligence.

Réduire cette dernière à une puissance mécanique semble quelque peu réducteur et fait abstraction de ce qui fait le propre de l’être humain, l’intelligence créative. Nietzsche disait que ce sont les certitudes qui rendent fous, pas les doutes…

Cette réflexion nous renvoie aussi à la notion d’intelligence de décision, dont l’expérience montre qu’elle aussi très souvent faite de courage et pas seulement de capacité à traiter les données dont on dispose.

Des données à l’intelligence, il n’y a qu’un pas, mais il est grand !

L’IA détruirait nombre de nos emplois

Parce que l’Intelligence Artificielle contribue à automatiser des tâches ou activités que l’informatique n’automatisait pas pleinement auparavant, on lui prête la caractéristique de détruire de nombreux emplois.

Qui n’a pas entendu que l’IA remplacerait jusqu’aux métiers juridiques ou se substituerait à des diagnostics de médecins ?

Alors, c’est quoi l’histoire ?


L’IA permettrait de gommer les discriminations à l’embauche

Si remplacer les recruteurs par des chatbots de recrutement présente peut-être des gains de productivité dès qu’il y a de gros volumes à traiter, certaines personnes prêtes à l’IA la capacité à effacer les biais discriminatoires durant le processus de sélection, au motif que l’IA utiliserait des critères objectifs.

Alors, c’est quoi l’histoire ?

Le sujet de l’intelligence artificielle s’inscrit dans une période de la vie des entreprises durant laquelle le sujet de la transformation digitale est au coeur des préoccupations. C’est une des raisons, à juste titre ou non, du halo médiatique qui l’entoure.

Or, la transformation digitale n’est pas une fin en soi. L’enjeu qui se trame en réalité est celui de transformation des organisations, sur un terrain d’enjeux de productivité et d’adaptation à des contraintes sans cesse plus difficiles.

L’IA est un des aspects de la transformation digitale et le digital un des aspects des enjeux de transformation.

Pour mieux comprendre l’articulation entre transformation et digital :

Dans ce contexte de transformation, la fonction RH a un rôle clé à jouer et les données constituent un domaine qu’elle doit explorer

Mais là encore, la “donnée” ne rend pas intelligent à proprement parler. Quelles sont par conséquent les compétences à développer pour la fonction RH pour en tirer partie de manière à prendre des décisions intelligentes ?

Abonnez-vous à Story RH avec votre application de podcasts préférée

Apple podcast | Google podcast | Spotify | Deezer | Castbox | Overcast | Podbean | You Tube